Introduction au Land art

Dans la cour, nous avons plusieurs marronniers ce qui est très sympa niveau visuel et pour respirer mais qui l’est un peu moins à l’automne lorsque les marrons commencent à tomber…. En effet, quoi de plus drôle que de les ramasser et d’organiser une bataille de marrons ou d’attendre sous l’arbre un coup de vent pour recevoir sur la tête une pluie de marrons en bogue? Apparemment lancer les marrons dans les escaliers est également un must-do quand on a 7 ans… Vous l’aurez compris, les idées ne manquent pas …

du-land-art-avec-des-marrons

Bref. Comme je n’avais pas envie de recevoir de marrons dans la figure ou sur la tête ou de devoir soigner les blessés de la guerre des marrons, j’ai décidé de les utiliser pour mon introduction au Land art et ai créé un atelier autonome Marrons.

img_2284

Il s’agit d’une caisse toute bête qui s’est vite remplie (à mesure que la cour se vidait, donc moins de marrons à jeter !, oui je suis diabolique…). Avec ces marrons, les enfants peuvent créer des dessins, des formes ou écrire. Et bizarrement, maintenant qu’ils savent écrire, force est de constater qu’ils préfèrent souvent écrire à dessiner… Du coup, j’ai des fautes en marrons à corriger :p  S’ils sont contents de leur réalisation, elle est prise en photo pour en garder une trace puisque le Land Art est, par essence, éphémère…

img_2289

Voilà donc quelques unes de nos réalisations et j’aime autant vous dire qu’ils ne s’en lassent pas…

img_2334img_2335

Et en bonus: – ça ne coûte rien du tout

  • ça ne salit pas
  • si c’est cassé, on jette
  • on en a un stock pour tenir plusieurs années, renouvelable facilement.
  • permet de développer une curiosité pour cette forme d’art chez l’enfant et d’aller ensuite étudier  tout naturellement de véritables exemples de Land Art.

img_2288

C’est aussi pour ça qu’il est important d’avoir des arbres, jardins… dans les écoles: comme on ne peut pas sortir tout le temps (surtout en ce moment), ça nous permet d’avoir sur place un matériel naturel pour découvrir et s’émerveiller, donc merci les arbres!

La semaine prochaine, je vous parle de mon super atelier ‘je retire les feuilles séchées des pages de tous les dictionnaires de la classe’: une bonne idée d’une ancienne collègue pour faire sécher les feuilles, sauf qu’elle a oublié de les retirer ensuite et de les utiliser :p

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s