Challenge vélo au travail

Vous le savez, la santé c’est très important! L’écologie également, c’est pourquoi je n’ai pas de voiture, je prends généralement les transports en commun (ou mes pieds …) Mais j’ai aussi un vélo!

8

Lire la suite

Publicités

Comment l’éducation nationale perd ses enseignants?

On nous raconte partout que c’est la crise des vocations, que les gens ne veulent plus enseigner, plus passer le concours …

On blâme le salaire, les enfants de plus en plus difficiles, les classes surchargées, le manque de considération… Mais il n’y a pas que ça .

Le problème majeur, c’est que l’éducation nationale chouchoute ses contractuels et broie ses jeunes enseignants, qui pourtant représentent son avenir.

Sur 4 ans, c’est la deuxième année où j’aurai un poste explosé et je pèse mes mots: entre 3 et 4 classes différentes, sur la maternelle et l’élémentaire, dans plusieurs écoles et même une journée remplaçante sur toute une ville. Ou comme on nous appelle dans l’intimité ‘un bouche-trou’.

A côté de cela, mes collègues contractuels récupèrent des postes à temps plein ou des congés longue durée (congés maternité…) proche de chez eux.

Moi qui rêve de classe verte, de théâtre, qui monte un spectacle de fin d’année chaque fois que j’ai ma classe, qui n’ai été absente que 2 jours en 4 ans, voilà ma récompense: des quarts temps! Et je vois arriver une collègue à plein temps dans l’école T1 mais plus âgée …

Comprenez donc bien: dans l’éducation nationale, il vaut mieux être vieux et sans formation IUFM que jeune et avec le concours. Un comble!

Et je ne vous parle pas de mes collègues avec bébé qui ne peuvent rejoindre leur conjoint dans un autre département déficitaire puisque le département refuse de nous laisser partir, de la montagne de paperasse, du plaisir de remplir et vider sa classe chaque année en quittant collègues et élèves. Un déracinement perpétuel.

Voilà pourquoi les jeunes se tournent vers d’autres métiers et que ceux qui ont eu le concours hésitent en permanence à démissionner.  Au lieu de combler les blancs avec des contractuels à foison, voyez Monsieur le Ministre, comment vous pouvez faire pour garder ceux qui sont déjà là et qui sont formés. Protégez nous au lieu de nous broyer, donnez-nous envie de rester!

img_1715.jpg

La série de février: a series of unfortunate events

A series of unfortunate events est le titre anglais de la série de livres Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire par Lemony Snicket. J’ai lu cette série étant enfant puis adolescente et elle m’avait tout de suite emportée. Naturellement quand était sorti le film en 2004 (avec Jim Carrey), j’avais couru en salle … pour en ressortir très dépitée! Plusieurs épisodes rassemblés en un film avec évidemment Lire la suite

Le retour du calendrier de l’avent Dammann

L’an dernier, j’avais été bien séduite par son jumeau (cf: ici), je retente donc l’expérience cette année  avec la version 2016.

La plastique est toujours très soignée avec un côté brillant pour noël et le prix attractif (20 euros). En plus, je l’ai trouvé chez un petit commerçant près de chez moi et pas dans une chaîne ce qui est un plus non négligeable. Lire la suite

Cuisine d’Halloween

J’a, pour une fois, une école très bien pourvue en matériel de cuisine. C’est donc le moment de cuisiner des petits gâteaux! Et pour Halloween, ce sera araignées en chocolat!

Sinon, vous avez déjà essayé de cuisiner avec 4 enfants? Donc vous pouvez imaginer cuisiner avec 26 :p

On a donc fait 3 pâtes à gâteaux puis on a porté le four jusqu’à notre étage pour pouvoir surveiller la cuisson. MMMMMH les mathématiques dans l’odeur du chocolat qui cuit 🙂 cuisiner-pour Lire la suite

J’ai vu j’ai lu #JVJL3 Octobre

Ce mois-ci a aussi été riche en découvertes tant sur le plan écrit que sur le plan visuel. Mais nous allons  commencer par le cinéma car j’y ai vu un film que j’attendais depuis longtemps.

J’ai vu: Cinéma:

Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton. 

Le pitch: Jacob assiste à la mort de son grand-père, qui depuis quelques temps déjà délirait et racontait des histoires sans queue ni tête. Au moment de mourir, celui-ci lui raconte une nouvelle histoire abracadabrante, comme celles dont il était friand étant petit, et le voilà lancé dans une quête qui le mènera sur une île britannique à la recherche d’un orphelinat pour enfants ‘particuliers’. Lire la suite

Introduction au Land art

Dans la cour, nous avons plusieurs marronniers ce qui est très sympa niveau visuel et pour respirer mais qui l’est un peu moins à l’automne lorsque les marrons commencent à tomber…. En effet, quoi de plus drôle que de les ramasser et d’organiser une bataille de marrons ou d’attendre sous l’arbre un coup de vent pour recevoir sur la tête une pluie de marrons en bogue? Apparemment lancer les marrons dans les escaliers est également un must-do quand on a 7 ans… Vous l’aurez compris, les idées ne manquent pas …

du-land-art-avec-des-marrons Lire la suite

Cahier interactif CE1

En ce moment, c’est la mode du cahier interactif. Certains PE les proposent au format payant, d’autres gratuitement. Le cahier interactif fonctionne un peu comme le lapbook (cf le lapbook volcans), mais pour les leçons du quotidien, pas sur un thème spécifique.

Pour le moment j’ai donc rendu interactives mes leçons sur le verbe et le tri sélectif. Et, s’il est vrai que l’aspect est plus avenant qu’une leçon basique et encourage les élèves à écrire, il faut un peu d’organisation pour lancer la première. Il faut éviter que les élèves ne découpent des choses à garder  et en même temps il faut qu’ils coupent suffisamment. Et ensuite, il faut qu’ils associent le bon ‘couvercle’ à la bonne ‘boîte’. S’ils les apparient au hasard, c’est raté …. 😉 Lire la suite