J’ai vu j’ai lu #JVJL3 Octobre

Ce mois-ci a aussi été riche en découvertes tant sur le plan écrit que sur le plan visuel. Mais nous allons  commencer par le cinéma car j’y ai vu un film que j’attendais depuis longtemps.

J’ai vu: Cinéma:

Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton. 

Le pitch: Jacob assiste à la mort de son grand-père, qui depuis quelques temps déjà délirait et racontait des histoires sans queue ni tête. Au moment de mourir, celui-ci lui raconte une nouvelle histoire abracadabrante, comme celles dont il était friand étant petit, et le voilà lancé dans une quête qui le mènera sur une île britannique à la recherche d’un orphelinat pour enfants ‘particuliers’.

Ce que j’ai aimé: bien sûr on retrouve dans ce film toutes les bizarreries chères à Tim Burton. On y retrouve aussi son penchant pour des femmes ou jeunes filles à la beauté mystérieuse (ici c’est Eva Green qui s’y colle pour le personnage principal, mais pas que). L’histoire est originale même si un peu longue et comme d’habitude, on a des situations qui en soi sont effrayantes, mais qui dans le film ne font pas si peur que ça! C’est un bon moment de divertissement et je vous le recommande donc chaudement 🙂

Afficher l'image d'origine

Creeeeepy…..

J’ai vu : Séries

Octobre a vu se terminer deux séries policières que je suivais depuis longtemps. C’est vrai que c’est toujours triste la fin d’une série, c’est comme la fin d’une ère… mais deux en même temps, je ne me suis pas épargnée :p

La fin de Castle: 

Le pitch: l’écrivain a succès Richard Castle, grâce à des amis bien placés, s’incruste littéralement dans l’équipe d’investigation de Kate Beckett après une affaire reproduisant l’intrigue d’un  de ses romans. Bien que non formé au métier d’enquêteur, il les aide à résoudre de nombreux mystères grâce à sa manière de penser bien particulière et, même s’il est souvent un boulet, il apporte humour et légèreté au groupe.

Ce que j’ai aimé: j’ai suivi la série du début jusqu’à la fin et ai aimé chaque épisode des 8 saisons. Les personnages étaient attachants et avaient de la profondeur, les acteurs étaient parfaits pour leur rôle et les décors soignés. J’ai spécialement aimé les épisodes pour noël, halloween… qui replacent la série dans la vraie vie. L’épisode The blue butterfly (saison 4, ep.14) qui recréait l’atmosphère des années 40 était aussi exceptionnel.  Je vais regretter la série car chacun connaît mon amour des séries policières, et espère qu’une autre de la même trempe viendra la remplacer.

Afficher l'image d'origine

C’était aussi la fin de Rizzoli and Isles: une autre série policière ….sniff..

Le pitch: Le détective Jane Rizzoli et le DR Maura Isles collaborent sur de nombreux cas au fil des années dans les bureaux du BPD (Boston Police department). Amies à la ville comme au travail, elles se soutiennent dans les moments difficiles et sont très proches (au point que les fans leur ont prêté une liaison!);  malgré tout elles sont très différentes: Si Maura est prête à faire les autopsies en robe du soir et stilettos, pour Jane, c’est plus jean- tshirt dans les cocktails.

Jane est poursuivie par un tueur en série psychopathe, Hoyt, pourtant en prison, et doit mener ses enquêtes avec en arrière-plan, la peur qu’il agisse malgré tout (ou trouve quelqu’un pour le faire).

Ce que j’aime: c’est le premier duo d’enquêteurs uniquement féminin que je suis et j’avoue avoir trouvé ça rafraîchissant. L’amitié entre les deux est sans faille et montre une autre facette de leur personnalité qu’on ne voit pas durant les enquêtes. Les enquêtes sont toujours bien ficelées et j’ai aimé la notion de fil rouge sur plusieurs saisons (même si les épisodes qui le reprenaient n’étaient pas mes préférés).  C’est avec tristesse que je laisse aussi finir cette série qui apportait une touche positive aux soirées mystères….

Afficher l'image d'origine

J’ai Lu:

La femme d’un autre et le mari sous le lit de Dostoïevski

Le pitch: c’est l’histoire d’un homme qui pense que sa femme le trompe et qui s ‘égare au point de se retrouver caché sous le lit d’un autre homme, qui n’est pourtant pas l’amant de sa femme, et d’étouffer un petit chien…

Ce que j’en pense: c’est un petit livre très bizarre et embrouillé et en même temps amusant (même si je me demande encore pourquoi il avait besoin d’étouffer ce petit chien… peut-être Dostoïevski avait-il un problème avec les petits chiens … paris ouverts! ) L’histoire est prenante et absurde et on a du mal à suivre tous les personnages dans un tourbillon de pièces, d’endroits et de manteaux en velours. La fin est tout aussi délirante que le reste. Vous l’aurez compris, si vous avez envie d’une lecture qui dépote, ce livre est pour vous! Mais soyez avertis, il faudra s’accrocher pour suivre…

Afficher l'image d'origine

Et vous, vous avez lu/vu quoi ce mois-ci?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s