Ma bibliothèque de roadtrip

Plusieurs jours enfermé dans un petit espace avec le même nombre réduit de personnes, c’est compliqué. Surtout quand l’un des participants est une princesse capricieuse qui s’attend à ce que vous répondiez au moindre de ses désirs. Pour ne pas pėter les plombs après 15 heures de route, un bon bouquin fait souvent l’affaire. 

On peut le lire, s’en servir comme écran, patienter lors des caprices, ou au besoin si la rose dure trop longtemps, le refermer d’un coup sec et lui balancer en pleine figure ( peut également servir pour se défendre contre un attaquant extérieur).

Pour traverser le Missouri, le Kansas et le Colorado et arriver en Utah, j’en ai donc choisi 3, des pavés permettant de passer le temps et pouvant servir comme autodéfense.

Paper boy
L’histoire se déroule aux États Unis, l’été. Le narrateur est un enfant affublé d’un bégaiement, on n’apprendra d’ailleurs son nom qu’à la fin du livre car il n’arrive pas à le prononcer. Ce jeune héros est élevé par une nourrice noire qu’il surnomme Mam; ses parents sont régulièrement absents. Lorsque son ami Art qu’il appelle Rat car c’est plus facile à dire, part en vacances chez ses cousins pour un mois, il propose de distribuer les journaux à sa place.
S’ensuit alors un mois riche en rencontres et en découvertes: il y a d’abord cette femme qui l’impressionne par sa beautė mais qui a toujours l’air triste ou ivre, avec son amant et son mari loin d’être agréable. Et puis il y a Tv boy, un enfant Qui passe son temps à scruter l’écran de télévision. Il y a le bully des livreurs de journaux. Enfin il y a ce vieux monsieur étrange dont la maison est pleine de livres qui lui remet un quart d’un billet d’un dollar chaque vendredi en même temps quelle règlement de la semaine.
Il y a aussi ce sans abri avec son caddie qui lui a volé son couteau au lieu de lui affûter comme promis…. Et mam qui disparaît pendant plusieurs jours….
C’est un livre doux, qui parle avec pudeur du bégaiement et de la manière dont il est vécu et dont il est appréhendé par les autres. L’auteur, lui-même, a rencontré ce problème, et le récit est donc entrecoupė de pauses pendant lesquelles l’enfant essaie de prononcer les mots ou de trouver des trucs pour les simplifier.
C’est l’histoire d’un enfant qui grandit au cours d’un été et apprend que son bégaiement n’est pas une fatalité, sur fond de ségrégation et de critique sociétale. Beaucoup de duos dans ce livre, mais ce qui surprend c’est la dimension récit d’aventures qui apparaît vers la fin de l’histoire et apporte du piment à ce périple initiatique.
Cast off , Ève Yohalem

Recit de voyage sur un navire à l’époque de l’esclavage. L’héroïne, Petra, est maltraitée par son père, un riche banquier. Pour échapper à sa fureur, elle se cache sur une palette avec des cages à poules et se retrouve embarquée à bord d’un bateau en partance pour Batavia. Sur le bateau, elle rencontre Bram, un jeune garçon de douze ans moitié hollandais, moitié africain, qui ne peut débarquer sur le sol hollandais du fait de son métissage.

Pendant plusieurs mois petra reste cachée, puis elle decidé de se déguiser en garçon pour rejoindre l’équipage et devient second du médecin.

pendant la traversée, il lui faudra mettre un plan au point car elle ne pourra pas faire croire éternellement qu’elle est un garçon, mais ne peut pas débarquer sur le sol de batavia en tant que femme. Cruel dilemme….

Les intéressants

Offert par mes collègues comme cadeau de départ, il devait forcément m’accompagner dans ce voyage.

Et vous, qu’elles ont été vos lectures des vacances?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s