The Grand Budapest Hotel

Si vous devez aller au cinéma en ce moment, voilà le film qu’il ne faut pas manquer! J’ai profité de la fête du cinéma pour aller voir le dernier film de Wes Anderson, un réalisateur dont j’avais déjà entendu parler mais sans voir aucune de ses productions: la bande-annonce prévoyait un bon moment, j’ai donc tenté le coup.017555.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Quelle bonne surprise! Ecoutez plutôt:

Le film s’ouvre sur Zero Moustapha, actuel propriétaire de l’hôtel où est descendu le personnage joué par Jude Law, qui raconte à son hôte comment il est arrivé à cette place alors qu’il n’était alors qu’un simple ‘lobby boy’. il évoque la splendeur passée de son hôtel et la foule richissime qui s’y pressait. Il raconte surtout M. Gustave, son mentor, maître d’hôtel incomparable qui lui mit le pied à l’étrier.

239820.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxThe Grand Budapest Hotel a cela de frappant qu’il semble se refuser à tous les genres en les mélangeant harmonieusement: vous y trouverez un zeste de film romantique, un soupçon de comédie, une cuillérée de roman policier et une floppée de stars, tout cela pour un délicieux goût d’antan. Pour moi, ce film est une réussite sur toute la ligne et je sais que lorsqu’il sera diffusé à la télévision, je le regarderai à nouveau car il est de ces films dont on ne se lasse pas.

Autant dire que je le recommande chaudement et qu’en cette période d’examens, il m’a redonné le sourire!

Publicités

Une réflexion sur “The Grand Budapest Hotel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s