La vie d’Adèle 1 et 2

J’avais beaucoup entendu parler de ce film (en bien et en mal) et comme il avait en plus gagné la palme d’or à Cannes et que j’ai rarement l’occasion d’aller voir des films primés là-bas, je me suis dit que c’était le moment ou jamais.

La longueur ne m’a pas rebutée, après tout je suis allée voir les Harry Potter, les Seigneurs des anneaux… et on sait tous que si le film est bon, on ne voit pas le temps passer.

Mais là je l’ai bien vu passer le temps! Pour commencer, le film est une suite de clichés: en passant du meilleur ami gay, à la copine lesbienne qui a un métier en marge (artiste) et les cheveux bleus. Une paire de lunettes pour faire plus vieille et jouer à la maîtresse et des scènes de sexe interminables dignes d’un mauvais porno. Autant vous dire que j’étais contente de ne pas y être allée avec des amis ou mes parents!

Image

En plus on m’avait annoncé deux chapitres, sauf qu’ils ne sont pas clairement délimités: au début l’héroïne est en première est à environ 17 ans, à la fin elle en a environ 23 et est maîtresse d’école, mais elle ne vieillit pas du tout entre les deux époques (à part la paire de lunettes). Pendant tout le film j’avais envie de crier: « Mais prend un mouchoir bon sang! » parce que je ne sais pas vous mais moi quand je pleure, je m’essuie les yeux et je me mouche, je ne laisse pas tout couler pendant 5 minutes!  Juste un plus pour les deux actrices qui ont vraiment très bien joué, mais c’est là le seul intérêt que j’ai trouvé au film.

Bref, autant vous dire que ce film ne m’a pas réconcilié avec Cannes et m’a énormément déçue! Après tout ce battage médiatique, je m’attendais à beaucoup mieux: en fait c’est juste un film pas terrible sur un thème brûlant qui a eu la chance de sortir au moment où Cannes a voulu montrer son ouverture d’esprit. Je ne suis pas du tout étonnée que le film soit interdit aux moins de 17 ans aux USA et plus qu’étonnée que cela ne soit pas le cas en France. En un mot, je ne le recommande à personne!

Publicités

2 réflexions sur “La vie d’Adèle 1 et 2

  1. Je suis contente de voir que nous ne sommes pas les seuls à avoir détesté ce film ! Partout j’entends « c’est un film innovant et original qui prône l’ouverture d’esprit ». L’ouverture d’esprit est assez limité, comme tu l’as si bien dit, avec tous les clichés dont le film se pare (le pire pour moi étant la lesbienne artiste aux cheveux bleus ». Ca plus le côté « je suis obligé de mettre une histoire de tromperie dans mon film », chose qui se fait de plus en plus souvent et qui m’agace au plus au point. Quand aux scènes de sexe… Je n’ose en parler. J’ai été voir le film avec mon copain, et à chaque 10 minutes de « mauvais porno » – parce que c’est le cas – nous étions tous les deux très très génés. Mais comment est-ce possible, de diffuser de telles scènes dans un cinéma ? Je suis peut-être vieux-jeu, mais je préfère le « suggéré » que le « montré ».
    Bref, j’ai détesté aussi, et moi non plus je ne suis pas une grande copine des films primés au festival de Cannes…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s